Citoyenneté

 

La citoyenneté ne se définit pas uniquement d’un point de vue juridique par la possession de la nationalité française et de ses droits civiques et politiques. Elle se définit aussi aujourd’hui comme une participation à la vie de la cité. Cependant, les citoyens n’ont aucun rôle obligatoire à jouer. En ce sens, le statut juridique de citoyen est un statut de liberté. Un citoyen peut choisir de participer (citoyen actif) ou non (citoyen passif) à la vie publique.

Toutefois, un citoyen actif a un rôle essentiel à jouer, qui prend tout son sens avec l’exercice du droit de vote. C’est à ce moment que le citoyen apporte sa contribution majeure à la société. En votant, mais aussi en faisant acte de candidature à une élection, il fait valoir son point de vue, change ou confirme les gouvernants, ou encore (dans le cadre du référendum) décide des grandes orientations de la politique nationale.

En dehors des élections, les citoyens peuvent également, de façon quotidienne, jouer un rôle important dans la société. Par exemple, ils peuvent adhérer à une association, un syndicat ou un parti politique et, ainsi, tenter de faire évoluer la société dans laquelle ils vivent, de venir en aide aux autres ou d’influencer la politique nationale.

De même, l’attitude individuelle des citoyens est importante. Les comportements de civisme(politesse, respect des biens publics...) sont pour beaucoup dans le caractère apaisé d’une société.

Source : http://www.vie-publique.fr

Il s’agit de proposer un temps à visée éducative sur la base d’une information et/ou d’une sensibilisation à des problématiques sociales actuelles en lien avec le quotidien personnel et/ou professionnel comme par exemple : la connaissance des droits et devoirs, des institutions, mais aussi du rapport au travail avec la visite d’entreprises, apprendre à utiliser les ressources de sa structure mais aussi entrer en contact avec le réseau professionnel du territoire, etc..

 

Mobilisation pour la lutte contre les maladies orphelines à Etaples


En 2016, les stagiaires de la Zone d’Animation de Berck/Montreuil d’AIFOR se sont mobilisés pour le Téléthon et aussi plus particulièrement en faveur du petit Ayden, âgé de 3 ans, atteint de la maladie de Krabbe. Ses parents ont créé l’association Lueur d’espoir qui avait pour objectif de rassembler des fonds pour permettre de financer des soins et thérapies. Les stagiaires ont décidé de récolter de l’argent en vendant des gâteaux, des feuilles de cases, des enveloppes surprise. Les lots à gagner ont été offerts par les commerçants du territoire du montreuillois.

Pour plus d’informations concernant l’activité d’AIFOR, ainsi que l’actualité du jeune Ayden :

 

Élections de délégués stagiaires à l’AFP2i d’Arras


Une autre action innovante, qui s’est déroulée à la fin de l’année 2016, cette fois-ci à l’AFP2i d’Arras, dans le cadre des Compétences sociales et civiques et de l’expression des usagers. Le but de l’action était donc d’initier et d’inciter les stagiaires à la participation active dans la vie collective de la formation, à s’impliquer activement dans le processus d’apprentissage, qu’ils deviennent acteurs de leur formation. Parce qu’être citoyen, c’est aussi contribuer au débat démocratique, en exposant son point de vue, et donc prendre la parole pour débattre, prendre des initiatives, etc.

C’est avec cette idée que l’équipe de l’AFP2i (et des jeunes en Service civique) ont élaborés et mis en place des ateliers sur le thème de « l’Expression des Usagers » pour sensibiliser le public à l’expression écrite et orale, à la dynamique de groupe, à la conduite de réunion et aux modalités l’élection de représentants en elle-même.

SKM_C554e17101310561

Les principes du thème Expression des usagers ont été synthétisés dans une charte

Les élections ont été formalisées sur le modèle des élections citoyennes : campagne électorale, élection à bulletins secrets, campagnes électorales avec présentation du projet.

L’information a été diffusée dans la structure, notamment dans l’Agora, une pièce centrale dans les locaux de l’Afp2i. C’est un lieu de partage lors des pauses, un lieu de restauration le midi mais aussi un lieu pour se réunir, se rencontrer.

C’est Pauline Brosset, Service civique, qui a mis en place les différentes étapes pour organiser ces élections, avec : passage dans les ateliers pour mobiliser et sensibiliser les groupes, expliquer le rôle d’un délégué, faire de la publicité (affiches, en faire part aux stagiaires aux heures de pauses, etc.).

L’espace Agora, reconfiguré pour l’occasion

Il y a eu neufs candidatures pour six places de délégués disponibles. Les candidats ont été accompagnés par l’équipe avec un rappel des fonctions de délégué et ses différents aspects, les responsabilités, les règles à respecter et un procès-verbal d’élection.

Le délégué est donc le représentant des usagers, leur porte-parole lors de réunions, c’est un conseillé, un médiateur, il dialogue aussi avec les représentants de l’établissement, c’est donc un relais mais aussi un animateur, car il favorise le dialogue avec l’ensemble des acteurs de la structure.

Pour chaque candidat, une vidéo à été tournée, pour qu’il puisse se présenter et motiver les usagers de l’Afp2i à voter pour lui. Une affiche a aussi été créée pour chaque candidat pour que tout le monde puisse bien l’identifier, ils ont aussi choisi un slogan de campagne. La vidéo a été diffusée sur le téléviseur, et mise en ligne sur la page Facebook de l’AFP2i.

SKM_C554e17101310580

Les élections en elles-mêmes se sont déroulées pendant une semaine entière, une urne a été laissée à chaque pause pour que les stagiaires puissent y mettre leur votes. À la fin de la semaine d’élections, les votes ont été dépouillés, cinq délégués et deux suppléants ont été élus. Un clip a été diffusé sur la télévision du hall d’accueil après les élections et des photos ont été affichées pour mettre en avant les délégués.

Les délégués, suppléants et le directeur de l’Afp2i, Maurice Monoky

Suite à l’élection, une réunion a été convoquée afin de mettre en place la programmation d’un plan d’action pour les délégués (réunions de préparation, programmation d’évènements, mobilisation des stagiaires, etc.)

Crédits : Clémence Jaruga, Pauline Brosset, Roselyne Dureisseix et à Ahmed, Hugo, Idress, Mohammed, Priscilla, Siham et Taima

Pour plus d’informations sur l’Afp2i :

 

 

« Tous ensemble » : un Café citoyen ouvert à Tourcoing par des anciens stagiaires


Depuis novembre 2017, le Café citoyen « Tous ensemble » est ouvert à Tourcoing, 53 rue de Tilleul à Tourcoing tous les lundis de 14 h à 18 h.

16 stagiaires de 14 nationalités différentes ayant suivi la formation Arobase 3c à l’INSTEP de Tourcoing, ne voulaient pas se séparer à la fin du parcours, ils ont donc décidé de mettre en place ce projet autour d’un café citoyen. Pour partager des savoir-faire, partager des éléments de leur culture avec comme point commun, le français, et s’entre-aider dans le parcours vers l’emploi.

Pour formaliser le projet, les stagiaires ont eux-même fait les démarches nécessaires (rédaction des statuts de l’association, demandes d’informations et dépôt des dossiers en mairie), avec l’aide et le soutien de la formatrice Mme Zohra Khatib. Toutes ces initiatives ont portées leurs fruits puisque la toute jeune association s’est vue accordée une somme de 760 euros par la collectivité (via le Fonds de Participation des Habitants – FPH -)

Dans le même temps le groupe cherchait un local pour accueillir ce café citoyen, et  après quelques visites, un accord a été trouvé avec Emmaüs au 53 rue de Tilleul à Tourcoing. Un réfectoire a été mis à disposition de l’association tous les lundis de 14 à 18h.

« Tous ensemble » en photos :

  • Atelier formation à la couture

L’association est ouverte à tous les habitants de Tourcoing.

Remercions les initiateurs du projet : Aicha, Aimé, Arminé, Ayana, Jamel, Madina, Moudaina, Samvel, Julianna, Zaid, Zohra et à tous les autres !

Plus d’informations sur l’association :

Adresse mail – tousensemble010@gmail.com